Publié dans Cinéma, Livres

Christian Grey et ses Cinquantes Nuances… Un programme alléchant

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Je suis un peu longue à la détente, oui. Un an (voire deux) après la sortie de la trilogie Fifty Shades écrite par Erika Leonard James, je l’ai enfin finie. Et, jetez-moi la pierre si vous le souhaitez, mais j’ai adoré. La trilogie se divise donc en trois tomes (nooon, sans blague ?!) intitulés 50 Nuances de Grey, 50 Nuances plus sombres et 50 Nuances plus claires.

Pour aider sa colocataire, Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe Christian Grey, un richissime chef d’entreprise. Celui-ci est immédiatement attiré par la jeune fille et cherche à la revoir. Ana tombe peu à peu sous le charme du mystérieux jeune homme, à ses risques et périls. Car Christian Grey cache de lourds secrets et ne connaît qu’une forme d’amour…

De l’érotisme à l’état pur

Si cette trilogie est rapidement devenue un best-seller, c’est pour l’érotisme qu’elle dégage. Page après page, la température augmente pour atteindre son paroxysme. Christian Grey semble être l’incarnation du Mâle, sexy et mystérieux au possible. Un peu tordu également puisque l’homme d’affaires aime dominer et faire mal. Ses accessoires préférés sont le fouet, les cordes ou simplement ses mains. Après avoir lu ces livres, vous ne regarderez plus jamais une cravate de la même manière.

J’entends déjà certains, me disant que c’est un livre pour midinettes, etc. Peut-être oui. Mais les protagonistes ne s’en tiennent pas à des câlins inoffensifs, et c’est ce que les lecteurs ont aimé. La preuve, plus de 60 millions de personnes ont déjà lu la trilogie.

Je ne sais pas vous, mais en lisant les livres, j’ai pu noter certaines ressemblances entre Fifty Shades et un autre best-seller, j’ai nommé Twilight. La comparaison ne concerne qu’Anastasia, qui arrête de respirer quand Christian la touche, qui est maladroite, en plus d’être brune à la peau pâle. Vous avouerez que cette description rapide n’est pas sans vous rappeler quelqu’un : Bella Swan, évidemment. Et bien, sachez qu’à l’origine, Christian et Anastasia sont des personnages inspirés d’Edward et Bella – avouez, ça casse le mythe. L’auteure s’appropriait les héros de Twilight et réécrivait l’histoire à sa façon, en ajoutant BEAUCOUP de piment. Ses écrits publiés sur plusieurs sites de fanfiction ayant été jugés trop explicites, E.L. James a décidé de créer son propre site puis enfin, de se lancer dans l’écriture de la trilogie.

(c) D.R.
(c) D.R.

Du livre au film

Comme tout best-seller qui se respecte, la trilogie Fifty Shades va bientôt être adaptée au cinéma. Sam Taylor-Johnson, à qui on doit Nowhere boy, a été choisie pour réaliser le premier volet, 50 Nuances de Grey. Espérons que la cinéaste soit capable d’adapter le livre, sans en oublier les détails.

Dakota Johnson a été choisie pour jouer Anastasia Steele. L’actrice au visage enfantin sera parfaite pour incarner l’héroïne. Vous avez déjà pu apercevoir la fille de Melanie Griffith dans Sortilège, The Social Network ou encore 5 ans de réflexion.

(c) D.R.
(c) D.R.

Christian Grey devait être au départ interprété par Charlie Hunnam, déjà vu dans Sons of Anarchy. Mais l’acteur ne voulant pas de l’étiquette Christian Grey – tel Robert Pattinson avec Edward Cullen a-t-on cité -, s’est finalement retiré du projet. A sa place, le très sexy Jamie Dornan, aperçu en shérif dans Once Upon A Time.

Les deux acteurs ont commencé le tournage du premier volet de la trilogie, à Vancouver, au Canada. D’après les nombreuses photos qui envahissent le web, les scènes du presque premier baiser et de la rencontre au café seraient déjà dans la boîte.

J’ai vraiment hâte de voir le résultat ! On sait tous et toutes combien certaines adaptations peuvent être infidèles… Espérons que celle-ci ne soit pas l’une d’entre elles.

Et vous, avez-vous lu la trilogie Cinquantes Nuances ?

Qu’en avez-vous pensé ?