Publié dans Trucs de filles

Mars 2014 – My Little London Box

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Ce qui devait arriver, arriva ! Après avoir bavé pendant des mois grâce aux Carnets de Fanny et WomenSouls, j’ai finalement succombé à l’appel de My Little Box. A chaque nouvel article posté sur les blogs, à chaque produit présenté, je salivais de plus en plus, émerveillée par tous ces goodies et autres accessoires beauté. Mais c’est vraiment grâce à la box de janvier (My Little Smile Box) que j’ai décidé de me lancer.

Avant toute chose, je tiens à dire que pour moi, excitée du bocal quand il s’agit de recevoir un colis avec plein de jolies choses dedans, patienter deux mois a été très dur. Alors, okay, je comprends qu’il faut du temps pour créer une nouvelle box qui correspond à la personne, bla bla bla… Je ne blâme personne, mais je veux seulement dire qu’il est très dur d’attendre. Et puis mars est arrivé et les jours sont passés, ma box étant toujours « en préparation ». Et là, j’ai commencé à paniquer, d’autant plus que mes blogueuses préférées avaient reçu leur box. Mais ce matin, SURPRISE ! Elle est là, bien emballée dans son carton.

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

J’avoue avoir fait durer le moment. « Bon, j’étends le linge et après, je l’ouvre« . Puis j’ai lentement ouvert le carton où un Keep Calm and Open Your Box (Reste calme et ouvre ta box) m’attendait. On sent déjà l’esprit British… car oui, pour ce mois de mars, les abonnées ont pu recevoir My Little London Box.

Pour une première box, l’intitulé me plaît déjà. Je vous l’avais dit dans mon article sur l’année 2014, l’Homme et moi avons reçu pour Noël un week-end à Londres. Alors quoi de mieux qu’un petit avant-goût !

La boîte s’ouvre sur un joli dessin accompagné d’un petit mot – traduisez : J’aime les hommes comme j’aime le thé, chaud et anglais -. En lisant cette phrase, j’ai d’ailleurs une pensée pour Andrew Lincoln, l’acteur de Love Actually ou plus récemment The Walking Dead, mais je m’éloigne du sujet.

Vient ensuite le petit magazine My Little World, qui regroupe des photos de Londres, le portrait d’une française habitant en Angleterre, des idées d’endroits à voir pendant votre passage dans la capitale anglaise mais également des tutos coiffures, nails et la recette du Crazy Cake.

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Mais passons au plus important : le contenu de la box.

Niveau goodies, nous sommes gâtées.

Je suis d’abord tombée sur une pochette bleue foncée aux imprimés londoniens (cupcakes, bus, big ben, Union Flag, cabine téléphonique) qui contient un miroir rond avec une citation d’Oscar Wilde écrite au dos. « Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris« . J’aime beaucoup cette phrase et surtout l’idée du miroir de poche. La couleur me convient parfaitement, la pochette est légèrement rembourrée donc j’espère que la vitre ne va pas se casser dans mon sac.

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Ensuite, un sachet de clous magiques pour transformer ses vêtements et les rendre plus rock’n’roll. Bon, la customisation et moi, ça fait deux mais je suis sûre que ça pourra faire une heureuse. Je trouve l’idée cependant très sympa, les clous habillent très bien un jean ou un sac.

Et une petite boîte à thé de la marque Marks & Spencers, décorée avec les jolis dessins de Kanako. Moi qui adore le thé mais qui en ai marre des grands sachets, je vais pouvoir l’utiliser et le contempler à l’infini. Définitivement le meilleur goodie, selon moi.

Côté beauté et make-up, dans le petit pochon décoré de points noirs, nous trouvons :

(c) Anaïs M.

  • Le Shampooing sec Brit de la marque Batiste. Oh Joie ! J’ai poussé un petit cri en voyant ce produit. Depuis le temps que je voulais ce shampooing sec ! J’en ai tellement entendu parlé, que ce soit sur les blogs ou sur Youtube ! J’ai presque hâte d’avoir les cheveux sales pour le tester.
  • L’Eyeliner noir Swinging London de My Little Beauty. J’adore le design version feutre crayola. Bon, l’eyeliner et moi, on n’est pas trop copains, j’en ai déjà deux qui m’attendent dans le tiroir mais je vais apprendre pour devenir la reine du trait noir.
  • Le Sérum Anti-Soif de la marque Absolution. Gros plus dès le début, c’est un produit bio. Il s’agit donc d’un sérum hydratant et antioxydant. Je ne connais pas cette marque et c’est avec plaisir que je vais la découvrir. Niveau parfum, si la crème est à l’aloe vera et à l’extrait de fleurs de sureau, c’est l’odeur du citron qui m’a tout de suite sauté au nez. J’espère que ça sera moins flagrant sur la peau.

Et pour finir, nous avons eu le droit à une réduction de -30% sur la mode femme chez Marks & Spencer. Pas sûre que ça me serve, alors si l’une d’entre vous est intéressée, laissez moi un commentaire, la réduction dure jusqu’au 31 mars.

Pour une première box, je suis très contente – même si, grande éternelle insatisfaite que je suis, j’aurai aimé avoir un peu plus de make-up -. Je suis ravie de voir que mes espoirs ont été fondés et j’ai déjà hâte d’être au mois prochain. Pour vous abonner et recevoir des boxs, rendez-vous sur le site de My Little Box.

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Et vous, qu’avez-vous pensé de votre Little London Box ?

Publié dans Séries

Combattez le crime avec Chicago PD

(c) Universal Television
(c) Universal Television

Chicago P.D. est le spin-off de Chicago Fire. Les deux séries, diffusées sur la chaîne américaine NBC, ont été créées par Derek Haas et Michael Brandt, à qui nous devons les scénarios de plusieurs films dont 3h10 To Yuma et 2 Fast 2 Furious. Alors que Chicago Fire faisait allusion aux pompiers de la métropole, Chicago P.D., comme son nom l’indique, raconte l’histoire de la brigade des renseignements du poste de police 21 de la ville.

Jason Beghe (Les Frères McGrail, Melrose Place) est Hank Voight, le chef de l’unité des renseignements. Ses coéquipiers sont, entre autres, Jon Seda (Treme), Sophia Bush (One Tree Hill), Jesse Lee Soffer (Time Out), Patrick John Flueger (Footloose de 2011) ou encore Marina Squerciati (Gossip Girl). On peut apercevoir également quelques acteurs de Chicago Fire comme Taylor Kinney (The Vampire Diaries) et David Eigenberg (Sex and the City).

Les plus

Je l’avoue, si j’ai commencé à regarder Chicago P.D., c’était pour Sophia Bush. Je l’aime d’amour, de John Tucker doit mourir à Partners, en passant – évidemment – par One Tree Hill. Si on la connaît dans des rôles de jeune fille très coquette et un peu peste, les téléspectateurs ont moins l’occasion de la voir en mode badass, un flingue à la main. C’est une très bonne actrice et elle endosse parfaitement le rôle d’Erin Lindsay.

Le petit côté good cop bad cop est plaisant. La règle au sein de l’équipe est simple : chacun fait à sa manière, douce ou violente, certaines preuves qui dérangent peuvent être supprimées, la brigade est une famille et ce qui se passe au bureau ne sort pas du bureau. Tout le monde se couvre, s’entraide, les partenaires peuvent compter les uns sur les autres : l’esprit d’équipe est parfait.

Mais ce que j’apprécie vraiment, c’est l’importance donnée à chaque personnage. Aucun n’est mis à part, tous ont le droit à leur moment de gloire. Même le duo de flics qui patrouille en attendant l’affaire qui les fera monter en grade ! Chaque histoire est développée au fil des épisodes, les scénaristes donnant assez d’éléments pour être curieux mais pas assez pour que les téléspectateurs puissent penser qu’il ne reste plus rien à découvrir.

Les moins

Comme Chicago P.D. est un spin-off, il arrive que certains noms de la série principale surgissent au cours d’une conversation. Sans flash-back, ni explication – pas comme dans The Originals -. Et quand on ne suit pas Chicago Fire, c’est incompréhensible. Que vient faire Taylor Kinney ? De qui parle-t-il ? Tout cela reste flou. Et c’est vraiment dommage.

Dernier détail : vous commencez à me connaître – ou pas -. Vous savez donc que j’ai beaucoup de mal avec les voix. Et je ne suis pas très à l’aise avec celle de Jason Beghe… C’est stupide, mais j’ai l’impression d’entendre Rambo. Alors oui, une voix virile à la Garou, ça peut être sexy, mais là, c’est vraiment trop.

Sept épisodes ont déjà été diffusés, j’étais donc légèrement en retard. Si d’habitude, je ne suis pas trop fan des séries policières, je l’ai dévoré en deux jours. J’attends les prochains épisodes avec impatience et j’espère que vous aimerez/aimez cette série autant que moi.

Et vous, que pensez-vous de Chicago P.D. ?