Publié dans Séries

La découverte de Veronica Mars

(c) Warner Bros.
(c) Warner Bros.

Et une ancienne série que j’ai adoré dévorer, une ! Après Sex and The City et Newport Beach, j’ai décidé de m’attaquer à Veronica Mars. Si j’ai choisi cette série, c’est au départ parce que le film venait de sortir au cinéma et les gens étaient devenus complétement dingues à cause de ça. J’avoue avoir zappé sur quelques épisodes au temps de la diffusion du programme mais je ne m’étais jamais arrêtée dessus. Et j’avais tort.

Commençons par le commencement. Veronica Mars est une série qui date de 2004, elle a été créée par Rob Thomas à qui nous devons, entre autres, 90210 Beverly Hills, Nouvelle Génération. L’histoire est celle de Veronica, adolescente de 16 ans aux hobbies bien différents de ceux des jeunes de son âge. Quand les autres vont au bowling ou font des soirées pyjamas, Veronica traque les méchants et résout des enquêtes en travaillant pour son père, détective privé. Son but ultime ? Trouver le meurtrier de sa meilleure amie.

Kristen Bell est l’héroïne de la série en interprétant Veronica Mars. A ses côtés, Jason Dohring joue Logan Echolls, le marrant plein aux as, Percy Daggs III est Wallace Fennel, le meilleur ami, Francis Capra  est Eli « Weevil » Navarro, le gentil bad boy et Enrico Colantoni est Keith Mars, l’adorable papa.

Pour la première fois depuis que je regarde des séries, j’ai vraiment apprécié chaque personnage. De Veronica Mars, fabuleuse enquêtrice à l’humour tordant – mention spécial pour le doigt d’honneur rouge à lèvres -, au plus méchant des méchants, chacun a une personnalité qui fait qu’on ne peut pas lui en vouloir très longtemps. De plus, je trouve cette série légèrement décalée avec celles diffusées en 2004 et programmées pour les adolescents… Parce que si elle cible justement les 18-25 ans, elle peut également être visionnée par des personnes de tout âge, tant l’histoire n’est pas focalisée sur les relations amoureuses et autres problèmes ridicules de jeunes. Évidemment qu’on y parle de romances, mais la principale motivation de la série reste de résoudre des enquêtes, plus ou moins importantes. Et c’est vraiment ce qui m’a tenu en haleine durant les trois trop petites saisons.

(c) Warner Bros. Pictures
(c) Warner Bros. Pictures

 A croire que le monde des séries est vraiment très petit puisque plusieurs guests ont fait leur apparition dans les trois saisons de Veronica Mars. Acteurs de cinéma ou stars du petit écran, les téléspectateurs retrouvent avec plaisir Amanda Seyfried, Max Greenfield (New Girl), Paris Hilton, Jessica Chastain, Aaron Paul (Breaking Bad), Leighton Meester (Gossip Girl), Alyson Hannigan (How I Met Your Mother), Kayla Ewell (The Vampire Diaries), Jason Beghe (Chicago PD), Julie Gonzalo (Comme Cendrillon) ou encore Rachelle Lefevre (Under The Dome).

Après avoir enfin vu la série, j’ai pu regarder le film, sorti en mars 2014. Et c’était un réel plaisir de retrouver notre héroïne, de revoir chaque personnage qui a contribué au succès de Veronica Mars. L’histoire m’a plu, évidemment, même si j’aurai voulu qu’elle dure trois heures de plus. Autre chose, j’ai été choquée par la perte de poids de Jason Dohring : son visage a changé, ce qui lui enlève une partie de son charme, car avouons-le, malgré qu’il soit un sacré emm*rdeur, Logan Echolls était absolument adorable. En même temps, tous ont tellement changé, à commencer par l’actrice principale.

Vous l’aurez compris, Veronica Mars est un gros coup de cœur. Tellement gros que j’ai demandé le coffret de la série en DVD pour Noël. Ainsi, je pourrai regarder les épisodes encore et encore, et les découvrir en version originale, n’ayant pu les apprécier qu’en français.

Et vous, avez-vous aimé Veronica Mars ?

Publicités

Auteur :

Ne laisse pas ta flamme s'éteindre étincelle après précieuses étincelles, dans les eaux putrides du presque, du pas encore ou du pas du tout. Ne laisse pas périr ce héros qui habite ton âme dans les regrets frustrés d’une vie que tu aurais méritée, mais que tu n’as jamais pu atteindre. Tu peux gagner ce monde que tu désires tant, il existe, il est bien réel, il t’appartient. Tout est possible. Ayn Rand ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s