Publié dans Séries

A la découverte de Gilmore Girls

© Warner Bros.
© Warner Bros.

Si j’ai commencé à regarder Gilmore Girls, c’est parce que la suite allait sortir sur Netflix. Je ne m’étais jamais attardée sur la série, mais dernièrement, je n’en entendais que du bien. Et puis, même l’Homme connaissait, alors… Je m’étais prévue un marathon de folie pour regarder les nouveaux épisodes dès leur jour de sortie. Une chose en entraînant une autre, le travail et un déménagement plus tard, la deadline n’a pas été respectée. Mais aujourd’hui, je suis fière de vous annoncer que j’ai enfin dévoré les 7 saisons de Gilmore Girls !

Créée en 2000 par Amy Sherman-Palladino, il s’agit d’une comédie familiale et girly. Elle raconte l’histoire d’une mère et sa fille. Les téléspectateurs vivent avec elles leurs projets, leurs angoisses, leurs joies et leurs peines de coeur.

(c) D.R.
(c) D.R.

J’ai tout de suite accroché : l’ambiance de Stars Hollow (ville qui ressemble étrangement à celle de Hart of Dixie, avec le kiosque au coeur du centre-ville), les personnages attachants au possible et le ton donné à la série ! J’ai ri (tellement), pleuré (beaucoup), vous l’aurez compris, cette série m’a emballé ! Lauren Graham (Parenthood) et Alexis Bledel (4 filles et un jean) sont merveilleuses en Lorelai et Rory ! Les personnages secondaires sont importants et ont chacun un caractère défini qui les rends unique. Scott Patterson (Saw 4) est parfait en Luke et Melissa McCarthy (Mike & Molly) est Sookie, la meilleure amie cuisinière qu’on rêve d’avoir. Tous m’ont fait rire et je n’ai détesté aucun d’entre eux, même quand Sean Gunn a.k.a Kirk était lourd au possible. Mention spéciale pour Kelly Bishop, que j’ai reconnu immédiatement – c’est elle qui joue la mère de Bébé dans Dirty Dancing !!!

Le plus incroyable reste que cette série est un précurseur. Y sont traités des sujets dont on parle encore aujourd’hui et qui restent encore un peu tabous mais surtout, on y parle souvent de politique : les noms de Barack Obama, Donald Trump et Hillary Clinton sont cités. Après, chacun a ses opinions mais c’est incroyable de voir qu’une série qui s’est terminée il y a 8 ans est autant en adéquation avec notre actualité !

Gilmore Girls, une nouvelle année

© Netflix
© Netflix

Si je n’ai pas eu si mal au coeur pendant le dernier épisode de la série, c’est parce que je savais que derrière, je retrouverai les personnages dans la suite diffusée sur Netflix. La sequel se déroule en 2016 et est composée de 4 épisodes, d’une heure et demi chacun.

Mes premières impressions ont été : « OMFG ! Qu’est-ce que c’est que ces trucs ? » Je parle évidemment des actrices principales et de leurs nouveaux visages… Alors oui, je sais, elles ont vieilli, bla bla bla, mais la chirurgie esthétique était-elle nécessaire ? Et le maquillage exagéré qui « sublime », le tout aussi ? Après, ça a été un plaisir de voir les autres personnages. On découvre un Kirk un peu plus mature niveau look – mais toujours aussi spécial -, une Miss Patty transformée et un Taylor Doose qui n’a pas changé d’un poil.

Je ne suis pas sûre qu’il était nécessaire de faire une suite mais c’était sympa de voir comment on évolué nos héros préférés. J’avoue avoir été plus ou moins déçue de la tournure qu’ont pris les événements – surtout par rapport à Rory, elle qui était si droite, si carriériste, mais après tout, qui ne s’est pas perdu en chemin ? Il n’était surtout pas nécessaire de faire une suite si c’était pour nous laisser sur notre faim de cette façon… Petit message aux scénaristes de la part des fans : F*CK YOU ! Mais sérieux, c’est quoi cette fin de merde ? Elle laisse place à l’imagination mais quand même, c’est vache de faire ça !

Une chose est sûre, si vous aimez les séries de filles, Gilmore Girls est faite pour vous !