Publié dans Cinéma, Livres, Séries

Passion Orgueil et Préjugés #1

Il y a deux types de personnes dans la vie : ceux qui ont lu Orgueil et Préjugés, et les autres (non, je rigole… Quoi que !?). Après qu’on aime ou pas, c’est une chose. Moi, j’ai adoré. Pas juste kiffé ou un peu aimé, non, c’est devenu une véritable passion. Bon, je n’en suis pas au point de me la jouer Coup de foudre à AustenLand ou de décorer mon appart’ avec des objets d’époque mais j’achète tout ce qui est en rapport avec l’histoire d’Elizabeth Bennet et de Mr Darcy : des livres, des dvds… Et ça commence à faire beaucoup, au grand malheur de l’Homme.

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Je ne sais pas ce qui m’attire le plus dans ce roman : les personnages principaux, l’histoire en elle-même ou l’époque où elle se situe ? Je crois que c’est un tout qui me fait rêver. Attention, je ne fais pas partie de ces fanatiques – car il y en a – qui attendent leur Mr Darcy toute leur vie ! L’Homme n’a rien de comparable au gentleman inventé par Jane Austen et inversement. Disons que Mr Darcy est mon crush imaginaire qui me demande de l’épouser dans mes rêves les plus dingues (véridique, ça m’est déjà arrivé).

Alors imaginez ma joie quand, après avoir lu l’œuvre d’Austen, j’ai découvert qu’il existait des séries/films et des livres dérivés ! J’allais pouvoir continuer de voir vivre mes personnages préférés à travers d’autres histoires ! Et si je vous faisais un point sur tout ça ?

Les livres

  • Avec ou sans Mr Darcy ?, Abigail Reynolds (J’ai Lu)
  • Cher Mr Darcy, Amanda Grange (Milady)
  • Confessions d’une fan de Jane Austen, Laurie Viera Rigler (Milady)
  • Coup de foudre à AustenLand, Shannon Hale (Pocket)
  • Darcy, what else ?, Teri Wilson (Harlequin)
  • Darcy Gentleman – 1, Une telle assemblée, Pamela Aidan (Milady)
  • Darcy Gentleman – 2, En vain ai-je lutté, Pamela Aidan (Milady)
  • Darcy Gentleman – 3, Un mot de vous, Pamela Aidan (Milady)
  • De Darcy à Wentworth, Sybil G. Brinton (Milady)
  • Elizabeth Darcy, Abigail Reynolds (Milady)
  • L’autre Mrs Darcy, Elizabeth Aston (Milady)
  • La mort s’invite à Pemberley, P.D. James (Fayard)
  • Le journal de Mr Darcy, Amanda Grange (Milady
  • Le manuscrit perdu de Jane Austen, Syrie James (Black Moon)
  • Le rêve de Mr Darcy, Elizabeth Aston (Milady)
  • Me and Mr Darcy, Alexandra Potter (Ballantine Books)
  • Orgueil et Préjugés, Jane Austen (Folio classique)
  • Orgueil & Préjugés & Zombies, Jane Austen & Seth Grahame-Smith (Pocket)
  • Tribulations d’une fan de Jane Austen, Laurie Viera Rigler (Milady)
  • Une saison à Longbourn, Jo Baker (Stock)
  • Une saison avec Darcy, Elizabeth Aston (Milady)

Les films

  • Orgueil et Préjugés (1940)
  • Le journal de Bridget Jones (1996)
  • Orgueil et Préjugés (2003)
  • Coup de foudre à Bollywood (2004)
  • Orgueil et Préjugés (2005)
  • Austenland (2013)
  • Orgueil et Préjugés et Zombies (2016)

Les séries

Je sais qu’il existe encore plein d’autres romans et films mais voici pour l’instant ma collection. Une folie, j’en conviens. Mais qui s’est déjà lassé de Mr Darcy ?

D’autres dérivés à me faire découvrir ?

Publié dans Cinéma, Livres

Christian Grey et ses Cinquantes Nuances… Un programme alléchant

(c) Anaïs M.
(c) Anaïs M.

Je suis un peu longue à la détente, oui. Un an (voire deux) après la sortie de la trilogie Fifty Shades écrite par Erika Leonard James, je l’ai enfin finie. Et, jetez-moi la pierre si vous le souhaitez, mais j’ai adoré. La trilogie se divise donc en trois tomes (nooon, sans blague ?!) intitulés 50 Nuances de Grey, 50 Nuances plus sombres et 50 Nuances plus claires.

Pour aider sa colocataire, Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe Christian Grey, un richissime chef d’entreprise. Celui-ci est immédiatement attiré par la jeune fille et cherche à la revoir. Ana tombe peu à peu sous le charme du mystérieux jeune homme, à ses risques et périls. Car Christian Grey cache de lourds secrets et ne connaît qu’une forme d’amour…

De l’érotisme à l’état pur

Si cette trilogie est rapidement devenue un best-seller, c’est pour l’érotisme qu’elle dégage. Page après page, la température augmente pour atteindre son paroxysme. Christian Grey semble être l’incarnation du Mâle, sexy et mystérieux au possible. Un peu tordu également puisque l’homme d’affaires aime dominer et faire mal. Ses accessoires préférés sont le fouet, les cordes ou simplement ses mains. Après avoir lu ces livres, vous ne regarderez plus jamais une cravate de la même manière.

J’entends déjà certains, me disant que c’est un livre pour midinettes, etc. Peut-être oui. Mais les protagonistes ne s’en tiennent pas à des câlins inoffensifs, et c’est ce que les lecteurs ont aimé. La preuve, plus de 60 millions de personnes ont déjà lu la trilogie.

Je ne sais pas vous, mais en lisant les livres, j’ai pu noter certaines ressemblances entre Fifty Shades et un autre best-seller, j’ai nommé Twilight. La comparaison ne concerne qu’Anastasia, qui arrête de respirer quand Christian la touche, qui est maladroite, en plus d’être brune à la peau pâle. Vous avouerez que cette description rapide n’est pas sans vous rappeler quelqu’un : Bella Swan, évidemment. Et bien, sachez qu’à l’origine, Christian et Anastasia sont des personnages inspirés d’Edward et Bella – avouez, ça casse le mythe. L’auteure s’appropriait les héros de Twilight et réécrivait l’histoire à sa façon, en ajoutant BEAUCOUP de piment. Ses écrits publiés sur plusieurs sites de fanfiction ayant été jugés trop explicites, E.L. James a décidé de créer son propre site puis enfin, de se lancer dans l’écriture de la trilogie.

(c) D.R.
(c) D.R.

Du livre au film

Comme tout best-seller qui se respecte, la trilogie Fifty Shades va bientôt être adaptée au cinéma. Sam Taylor-Johnson, à qui on doit Nowhere boy, a été choisie pour réaliser le premier volet, 50 Nuances de Grey. Espérons que la cinéaste soit capable d’adapter le livre, sans en oublier les détails.

Dakota Johnson a été choisie pour jouer Anastasia Steele. L’actrice au visage enfantin sera parfaite pour incarner l’héroïne. Vous avez déjà pu apercevoir la fille de Melanie Griffith dans Sortilège, The Social Network ou encore 5 ans de réflexion.

(c) D.R.
(c) D.R.

Christian Grey devait être au départ interprété par Charlie Hunnam, déjà vu dans Sons of Anarchy. Mais l’acteur ne voulant pas de l’étiquette Christian Grey – tel Robert Pattinson avec Edward Cullen a-t-on cité -, s’est finalement retiré du projet. A sa place, le très sexy Jamie Dornan, aperçu en shérif dans Once Upon A Time.

Les deux acteurs ont commencé le tournage du premier volet de la trilogie, à Vancouver, au Canada. D’après les nombreuses photos qui envahissent le web, les scènes du presque premier baiser et de la rencontre au café seraient déjà dans la boîte.

J’ai vraiment hâte de voir le résultat ! On sait tous et toutes combien certaines adaptations peuvent être infidèles… Espérons que celle-ci ne soit pas l’une d’entre elles.

Et vous, avez-vous lu la trilogie Cinquantes Nuances ?

Qu’en avez-vous pensé ?

Publié dans Livres

Orgueil & Préjugés, le chef d’oeuvre de Jane Austen

(c) D.R.
(c) D.R.

Si j’adore les séries télévisées, ma grande passion reste la lecture. Et parce que lire est un loisir qui est en train de se perdre, je souhaiterai vous parler, de temps en temps, des livres que j’ai aimé – ou pas. Alors pour commencer cette nouvelle rubrique, je dois absolument vous parler de mon roman préféré, Orgueil & Préjugés, de Jane Austen.

L’histoire se passe dans un petit village d’Angleterre, sous le règne de George III. Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L’arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth, les aînées, dans des affaires de coeur tumultueuses. Cette dernière découvre l’amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s’ensuivent avant de tomber dans les bras l’un de l’autre à la grande surprise des Bennet.

(c) Notre Cinéma
(c) Notre Cinéma

Du film au livre

J’avais vu l’adaptation cinématographique de Joe Wright, avec Keira Knightley et Matthew MacFadyen, et j’avais adoré. Alors, je me suis dis < Pourquoi ne pas lire le livre ? >. Mais j’avais cette appréhension. Je ne sais pas vous, mais j’ai souvent été déçue en ce qui concerne l’adaptation sur grand écran d’un livre : des passages importants n’y sont plus, les personnages vous semblent différents, des lieux ont été changés, etc. Alors, pour Orgueil & Préjugés, je pensais que ça allait être comme tous ces films remodelés qui n’ont rien à voir avec le roman.

Mais à ma grande surprise, ce ne fut pas le cas. Au cours de ma lecture, je me suis rendue compte que Joe Wright avait magnifiquement respecté l’oeuvre de Jane Austen, en gardant les personnages, les lieux et même certaines paroles ! Évidemment, des petits détails ont été modifiés, mais rien de bien flagrant à mes yeux…

Et ce roman, comme le film, est simple et drôle. Vous savez, c’est un de ces films qui vous embarquent totalement et qui vous font rêver. Après le générique de fin, notre seule idée est de trouver notre Mr Darcy attitré.

Pourtant, et bien qu’il est certes très dur de passer outre Matthew MacFadyen habillé en costume d’époque, il ne faut pas oublier le fond du livre/film, basé sur les véritables problèmes qui figuraient dans la société de l’époque. Car à travers son oeuvre, Janes Austen a voulu démontrer combien l’argent faisait le « bonheur » lorsqu’on parlait de mariage. Et combien le statut social de la personne à épouser était important. On ressent très fortement cette nécessité que les parents (surtout les mères, ici) avaient à marier leurs enfants.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le roman a été un véritable succès dès sa parution en 1813. Pourtant, Jane Austen n’en a tiré aucune notoriété car son livre n’a pas été signé de ses nom et prénom. A l’époque, sa condition de femme de la bonne société lui interdit de revendiquer le statut d’écrivain à part entière. Quand on pense qu’aujourd’hui, elle est une référence en matière de littérature…